Connaissez-vous le terme âgisme ? Cette notion désigne le fait d’avoir des préjugés sur des individus concernant leur âge.  Cela se traduit par des moqueries, de la discrimination et parfois même des politiques douteuses.

L’âgisme est donc une forme de discrimination liées à l’âge. C’est le gérontologue Robert Butler américain, qui a lancé en 1969 ce terme. À ses débuts, le terme âgisme désignait le fait d’avoir des préjugés sur les personnes âgées. Robert Butler, souhaitait par ce terme, sensibiliser les individus sur les problèmes de vieillissement. Aujourd’hui, ce terme tend à être employé pour toutes les tranches d’âges. L’âgisme peut être considéré au même niveau que le sexisme et le racisme.

L’âgisme se définit comme : « un groupe de personnes du même âge moqué par des stéréotypes et des caricatures en raison de leur âge. » En France, vous pouvez trouver les articles 225-1 à 225-4 du code pénal qui stipulent : « constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques en raison de leur âge ».

Bien que ce terme soit aujourd’hui utilisé pour toutes tranches d’âge confondues, il reste toutefois très lié aux personnes âgées.

 

Âgisme envers les personnes âgées : stigmatisations et préjugés

La société est vieillissante, l’espérance de vie augmente et s’élève ainsi en 2019 à 72.6 ans dans le monde.  Les personnes de 25 ans sont vues comme des personnes dynamiques quant aux personnes âgées elles sont souvent définies par des mots péjoratifs.  “Fatiguées, lentes, ridées”. À ce même sujet, les différents médias (TV, cinéma, radio…) n’hésitent pas à caractériser les seniors de personnes dépendantes et dépassées. On peut même voir, que dans les publicités les seniors sont souvent liés à des produits stigmatisant.

Les attitudes négatives vis-à-vis des personnes âgées ont donc des répercussions sur la santé de ces derniers. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les personnes âgées recevant des moqueries de la part d’autres individus vivraient 7,5 années de moins. Les personnes âgées se voyant comme une surcharge pour leur entourage sont ainsi exposées à des troubles dépressifs. De plus, celles qui voient leur avancée dans l’âge comme négatif seraient enclin également à la dépression.

 

Conséquences sur les personnes âgées :

  • un stress cardiovasculaire
  • une mauvaise forme physique
  • aucun engagement dans la vie quotidienne
  • une baisse de productivité
  • l’isolement social
  • affaiblissement des fonctions cognitives

Ces conséquences s’expliquent donc par les préjugés, les moqueries et les regards insistants que les individus peuvent avoir à l’égard des seniors. D’ailleurs un collectif se nommant, “observatoire de l’âgisme” a été créé en 2008 qui comporte des associations, des médias, des chercheurs… Ce collectif a pour mission de réfléchir à des solutions de lutte contre l’âgisme.

C’est ainsi que cet observatoire souhaite limiter les comportements discriminatoires. Comme par exemple, les différents traitements liés au marché du travail. En effet, pour les personnes âgées il est assez difficile de retrouver un travail passé 50 ans. Les entreprises sont parfois dubitatives quant au recrutement d’une personne âgée dans leur service. Pourquoi ? Puisque les seniors ne resteront pas longtemps dans l’entreprise, parce que leurs méthodes de travail ne sont plus les mêmes qu’aujourd’hui et que ces derniers, sont souvent considérées comme plus lents dans l’accomplissement de leurs missions.

Toutes ces données ci-dessus sont plutôt des idées toutes faites. Tous les seniors ne peuvent pas entrer dans la même case. Surtout à notre époque où les seniors ne sont plus comme ceux d’autrefois.

 

Les seniors sont aujourd’hui plus dynamiques, stop à l’Âgisme!

Effectivement, il n’est pas rare de voir des seniors en pleine forme, s’occuper d’associations, militer pour des projets, faire du sport ou bien même voyager. Il ne faut ainsi pas croire que les “vieux” sont tous conservateurs. Les seniors d’aujourd’hui sont dynamiques et pleins d’entrains. C’est pourquoi, l’âgisme est une notion à prendre en considération autant que le sexisme ou le racisme. Un groupe de personnes ayant le même âge ne doit pas recevoir de préjugés.

Par ailleurs, le scandale dans les EHPAD est également une sortie d’âgisme. En effet, dans ce type de structure les soins ne sont pas tous bien faits, les seniors sont maltraités et les chambres ne sont pas propres. Ces derniers temps de nombreux reportages et témoignages ont été publiés. Si vous souhaitez en savoir plus sur les scandales liés à ce type d’infrastructure nous vous invitons à cliquer ici pour lire notre article sur la maltraitance en EHPAD.

 

Vidéo : Aurez-vous l’audace d’être vieux ?

Cette vidéo de notre partenaire Villa Beausoleil résume parfaitement l’image que les seniors ont, au sein de la société. Elle vise essentiellement à démontrer que non, passer 50 ans, les personnes âgées sont encore capables d’étonner, de surprendre et de faire des choses incroyables.

 

Solutions pour combattre l’âgisme

Ainsi en 2018, la campagne ” égaux à tout âge, 70 jours contre l’âgisme” a pour mission d’attirer l’attention sur la discrimination de l’âge. Cette campagne a été menée par AGE Platform Europe qui durant 70 jours a établi des thèmes différents afin de mettre en évidence les effets de l’âgisme.

D’autre part, la journée internationale des personnes âgées, a lieu chaque année le 1er octobre. Elle vise à sensibiliser les individus sur les problèmes liés aux vieillissements. Par exemple, pour l’année 2019, le thème de cette journée internationale était «vers une égalité entre les tranches d’âge ». Ainsi la journée internationale des seniors a vraiment pour but d’attirer l’attention sur les inégalités liées au vieillissement.

Afin de combattre les préjugés liés à l’âge, il faut sensibiliser les individus sur les conséquences de l’âgisme sur les personnes âgées. Notamment grâce aux journées dédiées comme “la journée internationale des personnes âgées”. D’autres solutions, pourraient être, d’adopter des lois spécifiques ou bien de mener des campagnes.

Chaque tranche d’âge comporte des individus qui sont tous différents les uns des autres. L’âgisme est une forme de discrimination à ne pas négliger et devrait être mieux encadrée.

D’ailleurs, si vous êtes un senior à la recherche d’un emploi, nous vous invitons à lire notre article : “Emploi Senior : 5 méthodes efficaces pour trouver du travail”. Il vous permettra ainsi de connaitre toutes les bonnes pratiques pour retrouver un emploi facilement.

Chez Senior Transition, nous pensons que chaque génération a le droit à l’épanouissement. Ainsi, vous reloger dans un lieu de vie confortable tel qu’une résidence senior est notre mission première. Consultez notre liste de résidences seniors partout en France en cliquant ici.