Depuis quelques années l’Europe connaît une forte progression au niveau du vieillissement de sa population. En France, il y avait en 2018, 13,1 millions de seniors de plus de 65 ans. Si l’espérance de vie augmente au fur et à mesure des années, il n’en reste pas moins de l’état de santé qui se dégrade. C’est ainsi que l’on voit un phénomène croissant de société : la perte d’autonomie. 

 

Celle-ci est de plus en plus répandue et peut provoquer de nombreuses conséquences sur votre santé et votre moral. D’ailleurs, d’après l’INSEE, en 2050 il semble que 4 millions de seniors seraient dépendants. 

 

La perte d’autonomie est définie par la loi comme ceci : 

“L’état de la personne qui nonobstant les soins qu’elle est susceptible de recevoir, a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou requiert une surveillance régulière”. 

La perte d’autonomie est donc une incapacité chez l’être humain à réaliser des actes de la vie courante. Préparer à manger, s’habiller, se doucher peuvent devenir des tâches difficiles à effectuer avec l’âge. 

La perte d’autonomie peut se combattre par l’analyse de plusieurs symptômes. Comme par exemple  : 

  • une perte d’équilibre 
  • une faible appétit 
  • une hygiène négligée 
  • une perte de mémoire 

 

Pour prévenir de la perte d’autonomie, vous pouvez alors vous poser quelques questions : 

  • Est-ce que j’arrive à vivre seul sans aucune aide ? 
  • Quand je m’exprime, ai-je du mal à trouver mes mots ? 
  • Au niveau de l’équilibre, m’arrive-t-il d’avoir des difficultés ? 
  • Concernant mes déplacements, est-ce que je fais de nombreuses chutes ? 
  • Mon alimentation est-elle équilibrée ?
  • Le logement où je vis est-il propre ? 
  • Ai-je parfois des phases de dépression ? 
  • Etre entouré d’individus me gêne-il ? 
  • M’arrive-t-il de répéter plusieurs fois la même chose ? 

 

Toutes ces questions sont essentielles afin d’analyser votre autonomie. Aujourd’hui, après la retraite vous avez encore beaucoup de temps devant vous pour profiter. Une perte d’autonomie pourrait provoquer des conséquences négatives sur votre état de santé. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de préserver votre autonomie. 

La perte d’autonomie est souvent synonyme de dépendance. En perdant des capacités physiques et psychiques il n’est en effet pas évident de vivre en total indépendance et liberté. 

Pour déterminer votre niveau d’autonomie la grille AGGIR (autonomie gérontologie groupes iso-ressources) permet de connaître votre dépendance. Il existe 6 groupes différents allant du GIR 1 au GIR 6. Pour vous donner une idée, le GIR 1 correspond à une dépendance totale, le GIR 2 doit être accompagné pour quelques actes de la vie quotidienne et le GIR 3 doit être aidé pour des soins corporels. Concernant le GIR 4 il faut qu’il soit accompagné pour sa toilette et pour des soins corporels et le repas. Les GIR 5 et 6 sont tout à fait autonome et peuvent vivre sans aucune aide. 

Ainsi, cette grille est très utile pour connaître votre degré de dépendance et quels sont donc vos besoins. Afin de combattre la perte d’autonomie plusieurs solutions sont à votre disposition. 

 

Ci-dessous voici 5 solutions pour combattre la perte d’autonomie 

 

1- Les aides matérielles 

perte d'autonomie

 

Pour combattre la perte d’autonomie, vous pouvez obtenir des aides : 

  • de déplacements : pour éviter les éventuelles chutes et améliorer votre équilibre, la canne peut être une solution afin de marcher convenablement. Si votre état de santé s’aggrave réellement, vous pouvez alors choisir un fauteuil roulant afin d’apaiser vos éventuels maux articulaires. 

    De plus, vous pouvez opter pour des barres d’appui. Celles-ci permettent de mieux vous déplacer d’un point A à un point B. 

  • auditives : avec l’âge l’audition peut commencer petit à petit à s’affaiblir. Des dispositifs médicaux comme des appareils auditifs, des casques sans fil ou bien des systèmes de signalisation permettent d’améliorer votre audition. 

 

2-  Les aides financières 

perte d'autonomie aides financières

Pour lutter contre la perte d’autonomie des aides financières sont disponibles. Tel que l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). Cette aide se destine aux personnes âgées de plus de 60 ans. Pour recevoir ce type d’aide, il faut vivre en France et avoir un niveau GIR de 1 à 4. Cette aide permet de financer les coûts de matériels liés à la perte d’autonomie. 

 

3- La domotique 

 domotique

Afin de préserver et maintenir votre autonomie, des objets connectés sont une des solutions. Par exemple, pour sécuriser votre lieu d’habitat quel qu’il soit, vous pouvez mettre en place une centrale d’alarme. Celle-ci comprend des capteurs permettant d’éclairer et d’éteindre automatiquement vos lumières, vos caméras et vos signaux sonores. 

Par ailleurs, pour pallier à la perte de mémoire, vous pouvez utiliser le pilulier électronique. Ce type d’objet permet d’éviter les oublis de médicaments. Aussi, le bracelet domotique, est devenu presque incontournable. Il envoie un signal lors d’une chute afin de prévenir directement vos proches. 

 

4- Activités physiques 

 activités sportives

Vous l’entendez partout, les activités physiques sont essentielles pour vivre en bonne santé. Pour être indépendant le plus longtemps possible il convient alors de pratiquer du sport régulièrement.  Dans la semaine il faut bouger au moins une fois. En effet, le sport que vous effectuez ne doit pas essentiellement être intense. Vous pouvez par exemple, pratiquer la marche nordique, des cours de yoga ou encore la gym douce. 

Ces sports ne demandent pas de techniques particulières et sont très bénéfiques pour votre corps. Ils permettent d’étirer vos muscles, de travailler vos postures et d’éviter les risques de blessures. Les activités physiques sont à pratiquer dès que vous le pouvez afin de prévenir de la vieillesse. 

 

5- La résidence senior 

résidence senior

La résidence senior est un type d’hébergement préservant votre autonomie. Vivre au sein d’un tel établissement permet de rester en contact avec les autres citoyens, d’évoluer dans un logement adapté et d’élargir ses champs de compétences. En effet, il y a beaucoup d’activités et d’animations proposées par la résidence senior. Elles sont de plusieurs thèmes : sportives, culturelles, pédagogiques… Elles vous permettent d’améliorer vos capacités physiques. Un autre point essentiel concernant la résidence senior, c’est la socialisation. Ce concept a pour but de partager des moments conviviaux avec les autres habitants. De ce fait, votre quotidien est plus joyeux, plus rempli et plus épanouissant.

Un personnel est sur place tous les jours pour vous accompagner dans votre quotidien. 

 

La perte d’autonomie peut s’éviter grâce à des préventions au préalable 

La perte d’autonomie s’explique généralement par le phénomène de vieillissement, mais elle n’est pas inévitable. En effet, celle-ci peut s’éviter grâce à des préventions. Dans un premier temps, il est essentiel de toujours se documenter, s’intéresser et se cultiver sur les sujets d’actualités. Cela permet de rester connecter au monde et d’échanger vos opinions. Dans un second temps, il faut marcher et se dépenser. Une activité physique stimule votre corps et élimine les dépressions légères. Comment ? En faisant du sport votre corps libèrent des endorphines qui engendrent du plaisir. 

Vous l’aurez compris il existe plusieurs solutions pour préserver votre autonomie! N’hésitez pas à les inclure dans votre quotidien

 

Découvrez notre guide complet gratuit pour bien choisir votre résidence senior

Pour le télécharger gratuitement, remplissez le formulaire ci-dessous :

Couverture 3d guide complet sans ombre

Vous recherchez une solution de logement accessible et 

de qualité pour senior autonome ? Les résidences seniors sont faites pour vous :
- Environnement 100% sécurisé
- Des équipements adaptés (douche, ascenseurs, ect...)
- Les appartements sont totalement indépendants...
- ... et proches du centre-ville