Les maisons de retraites médicalisées offrent aux seniors un environnement sécurisé et un accompagnement adapté. Pour assurer le confort des résidents, une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé est présente au quotidien. Elle assure des soins médicaux, mais fournit également un support émotionnel aux seniors, tout en leur permettant de participer à des activités sociales. Cet ensemble de facteurs assure aux familles une meilleure compréhension des rôles de chacun, leur permettant de faire un choix éclairé sur l’établissement médical dans lequel entrera leur proche.

I – Répartition du personnel en maison de retraite au cours de la journée

La gestion du personnel en maison de retraite est essentielle pour adapter les soins aux moments où les besoins des résidents sont les plus importants. Pour se faire, les établissement disposent de plusieurs équipes qui travaillent en roulement. Elles se répartissent de la façon suivante :

  • Le matin : il s’agit du moment où le personnel soignant est le plus présent. Il aide les résidents dans leurs routines matinales, incluant le lever, la toilette, le petit-déjeuner, ainsi que les soins médicaux pour ceux qui en ont besoins (médicaments, perfusions, etc.).
  • L’après-midi : lors de ce moment de la journée, le personnel est moins important. Toutefois, il continue à soutenir les résidents à travers des activités récréatives et des soins.
  • La soirée et la nuit : le personnel de nuit est différent de celui de la journée. Généralement moins importante que celle de jour, cette équipe veille sur les résidents lors de leur sommeil en effectuant une surveillance continue et est prête à agir en cas d’urgence.

Un système d’astreinte est également mis en place pour assurer une présence continue de l’équipe médicale.

II – Rôle du personnel médical et paramédical

L’équipe médicale :

Elle joue un rôle crucial dans la surveillance et la gestion des soins de santé des résidents. Chaque membre se voit attribué des missions spécifiques :

  • Le médecin coordonnateur : Ce professionnel est le pivot de l’équipe médicale. Le médecin coordonnateur évalue les nouveaux résidents, révise régulièrement les plans de soins, et s’assure que les pratiques médicales suivies dans l’établissement répondent aux normes de qualité et de sécurité. Il travaille en collaboration avec tout le personnel soignant – l’équipe médicale en interne, ainsi que l’équipe paramédicale – pour adapter les traitements aux besoins évolutifs des résidents.
  • Les infirmières et l’infirmière coordonnatrice : La prise en charge des résidents est assurée par les infirmières et les aides-soignants, qui relèvent de la responsabilité de l’infirmière coordinatrice (ou infirmière référente). Elle joue l’intermédiaire avec les famille et le corps médical : l’infirmière référente informe et sensibilise le résident et sa famille sur les soins mis en place, ainsi que sur l’évolution de l’état de santé du senior. Ainsi, elle travaille en étroite collaboration avec le médecin coordinateur dans la création du plan de soins de chaque résident. En conséquence, les infirmières interviennent sur le suivi de ce plan :
  • Elles surveillent les signes vitaux des résidents, administrent les médicaments prescrits et répondent aux urgences médicales.
  • Elles rapportent l’évolution de l’état de santé du résident à l’infirmière référente, permettant d’identifier les nouveaux besoins ou attentes.
  • Les aides-soignantes : Ces professionnels assistent les infirmières dans la réalisation quotidienne des soins. Elles interviennent généralement sur les soins d’hygiène et de confort des résidents (aide à la toilette, habillement, aide au repas). Elles sont une présence rassurante pour les seniors, et favorisent au mieux leur autonomie.

L’équipe paramédicale :

Les professionnels paramédicaux sont généralement des intervenants extérieurs à l’établissement. Ils sont recommandés aux résidents en fonction de leurs besoins et peuvent intervenir plusieurs fois par semaine. Le personnel paramédical peut compter :

  • Un kinésithérapeute : Il propose des exercices personnalisés pour prévenir la perte de mobilité, gérer la douleur et récupérer après des blessures.
  • Un ergothérapeute : Il évalue les besoins en aides techniques et adapte l’environnement pour favoriser l’autonomie des résidents en situation de handicap. Il propose généralement des jeux ou activités manuelles, réadapter le résident.
  • Un psychomotricien : Il aide à maintenir ou améliorer la coordination et les fonctions motrices, crucial pour les résidents souffrant de troubles comme la maladie d’Alzheimer. Il utilise des techniques non-médicamenteuses comme les exercices de relaxation, d’expression corporelle ou artistique ou même des jeux.

III – Les animateurs et leur rôle dans le bien-être des résidents

Les animateurs jouent un rôle essentiel dans l’enrichissement de la vie quotidienne des résidents en maison de retraite. Ils mettent en place des activités et animations, qui stimulent à la fois le corps et l’esprit, et favorisent un environnement social dynamique. Ils planifient également des événements adaptés aux capacités des résidents, comme des jeux, des spectacles et des excursions.

Enfin, les animateurs peuvent prévoir des ateliers de stimulation cognitive et physique, ainsi que des ateliers créatifs, qui sont particulièrement bénéfiques pour les résidents souffrant de troubles comme la maladie d’Alzheimer. En favorisant les interactions sociales, ils aident ainsi à réduire la solitude des seniors et améliorent leur santé mentale et émotionnelle.