Le terme « maison de retraite » est une façon de désigner un ensemble d’établissements accueillant des personnes âgées plus ou moins dépendantes.

Les structures faisant partie de cet ensemble ne sont pas toutes médicalisées, c’est pourquoi il est essentiel de différencier les termes « maison de retraite » et « Ehpad », par exemple.

Ainsi, nous allons voir qu’il existe une multitude d’établissements dans cette catégorie, accueillant des seniors âgés au moins de 60 ans, et nécessitant une aide médicale plus ou moins importante.

I – Les solutions pour les seniors dépendants

  • Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)

Les EHPAD, comme leur nom l’indique, accueillent – à temps complet ou partiel – des seniors dépendants nécessitant un accompagnement constant par une équipe paramédicale. Le personnel présent, soutient donc quotidiennement les personnes âgées dans les tâches de la vie courante, tout en veillant à leur garantir une certaine autonomie.

De plus, parmi les Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, il faut prendre en compte les EHPAD Alzheimer. Il s’agit d’établissements disposant d’un personnel médical formé spécialement à l’accompagnement des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer.

Par conséquent, les activités dispensées dans ces établissements sont adaptées au profil de ces seniors, tout comme les infrastructures.

Concernant les prestations d’un EHPAD, les seniors bénéficient d’un service hôtelier grâce à leur chambre comprenant un accès à une salle d’eau équipée, ainsi qu’un service de restauration quotidien avec 3 repas par jours.

Également, dans une logique de bien-être des résidents, les EHPAD ont mis en place la garantie du droit de visite. En effet, des suites de la loi « Bien Vieillir » du 8 avril 2024, aucune visite ne peut être refusée aux seniors. Cela rassure à la fois les familles et les résidents, qui ne veulent pas revivre la période d’isolement massif due au Covid 19.

  • Maison d’Accueil pour Personnes Agées Dépendantes (MAPAD)

Les Maison d’Accueil pour Personnes Agées Dépendantes sont à mi-chemin entre les Maisons d’Accueil Rural pour Personnes Agées (MARPA) – expliquées plus bas – et les EHPAD.

Ces établissements disposent de plusieurs logements individuels occupés par les seniors, et jouissent également de la présence d’un personnel médical et paramédical. Elles ont ainsi la capacité d’accueillir des personnes âgées victimes de trouble du comportement.

Toutefois, à la différence des EHPAD, elles ont une capacité d’accueil généralement limitée autour de 80 personnes. Mais le tarif est plus abordable, avec une moyenne de 1 400 € par mois, contre près de 2 000 € en EHPAD.

  • Unité de Soin Longue Durée (USLD)

Proche du service hospitalier, les Unités de Soin Longue Durée sont des établissements d’accueil de seniors dépendants nécessitant une surveillance médicale constante.

Le personnel médical présent sur place en permanence, s’assure du suivi des résidents grâce à un équipement médical renforcé.

II – Les solutions pour les seniors autonomes

  • Résidence autonomie

Anciennement connues sous le nom de foyers-logements, les résidences autonomie sont des Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées (EHPA). N’étant pas médicalisées, elles sont une étape entre le maintien à domicile et la vie en EHPAD.

Parfois confondues avec les Résidences Services Seniors, elles proposent aux seniors la location d’appartements privés adaptés au vieillissement et équipés d’un coin cuisine. Des services et des activités sont également accessibles, en plus du prix du loyer.

A noter que les résidences autonomies sont des établissements plus accessibles aux seniors avec des revenus limités : les appartements proposés sont plus petits que ceux des résidences services seniors, et les services proposés sont plus simples.

  • Maison d’Accueil Rural pour Personnes Agées (MARPA)

Ce type de logement fait partie des « petites unités de vie ». En effet, les maisons d’accueil rural pour personnes âgées proposent généralement une petite quantité de logements individuels de plain pieds (en moyenne une vingtaine d’appartements).

A ces appartements s’ajoutent des espaces communs au sein desquels les seniors peuvent faire connaissance avec leurs voisins.

Également, ce type d’établissement n’étant pas médicalisé, les aides et les soins sont effectués à la demande par des professionnels extérieurs ou par les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD).