Avec l’âge, les capacités auditives commencent peu à peu à diminuer. La presbyacousie chez les séniors est un trouble auditive qui survient généralement après 60 ans. Ce trouble se manifeste par une perte progressive de l’audition. Cette perte auditive est souvent liée à l’âge. En effet, ce trouble intervient dès l’âge de 25 ans et affecte surtout les fréquences aiguës. C’est à l’âge de 60 ans que la presbyacousie se réveille.

A partir de 65 ans vous commencer peu à peu à prendre 0,5 décibels par an. Ce phénomène est tout à fait naturel et comme nous l’avons dit suit le processus du vieillissement. 

La presbyacousie ne rend pas sourd. Si vous êtes atteint de ce trouble auditif vous aurez du mal à attendre votre interlocuteur s’il n’articule pas ou parle trop doucement, et même lors d’une conversion trop bruyante. Cette pathologie peut entraîner l’isolement des personnes âgées de par la peur d’échanger avec les autres. 

 

Presbyacousie : quelles sont les causes ? 

Il existe plusieurs causes qui engendre la perte d’audition. Celle-ci se développe davantage à l’âge de 60 ans. La presbyacousie se manifeste en 4 phases : 

  • la presbyacousie mécanique : le tympan perd de son efficacité ce qui devient difficile d’écouter facilement une conversation
  • la presbyacousie sensorielle : “les cellules ciliées” qui permettent d’entendre les fréquences fortes diminuent petit à petit et engendre donc une chute de l’audition concernant les fréquences aiguës. 
  • la presbyacousie nerveuse : les fibres nerveuses perdent également de leur capacité et ne transmettent pas aussi rapidement les informations au cerveau
  • la presbyacousie métabolique : les problèmes vasculaires peuvent également jouer un rôle dans la venue de la presbyacousie. Les organes sont moins oxygénés ce qui atteint les fréquences aiguës. 

 

La presbyacousie peut également être affectée par les facteurs suivants : 

  • l’athérosclérose :  le cholestérol et  l’hypertension artérielle peuvent être des éléments perturbateurs et ainsi engendrer la presbyacousie 
  • le diabète : le diabète provoque des petits vaisseaux sanguins au niveau notamment de la cochlée (organe qui intègre un son avant le nerf auditif) 
  • les médicaments : certains médicaments comme les anti-inflammatoires non- stéroïdiens et antibiotiques accélèrent l’apparition de la presbyacousie 
  • exposition aux bruits intenses : si vous avez été exposés de nombreuses fois à des bruits intenses lors de concerts et festivals par exemple accroît considérablement l’arrivée de la presbyacousie. De plus, écouter de la musique avec des écouteurs est également un facteur à risque si le volume est élevé. 

La presbyacousie qui touche essentiellement les seniors peuvent se faire soigner. Dans le cas inverse, si rien n’est fait les nerfs auditifs et les muscles perdent de leur capacité ce qui vous demande beaucoup plus d’efforts pour écouter. 

 

Les symptômes de la presbyacousie 

Afin de traiter ce trouble auditif rapidement, certains symptômes se manifeste et peuvent donc vous alarmer : 

  • élévation des seuils auditifs : pour que vous puissiez entendre le son, vous êtes obligés de monter le son au maximum
  • intelligibilité conversationnelle diminuée : cela signifie que lors d’une conversation avec trop de personnes, vous êtes gênés par le bruit de fond et la musique.  
  • acouphènes : les acouphènes sont des bourdonnement et des tintement réguliers qui provoque une gêne dans les oreilles
  • isolement : le fait de mal attendre peut provoquer le repli sur soi et donc engendrer l’isolement des personnes âgées
  • installation d’une dépression : la presbyacousie peut provoquer une dépression 
  • surdité totale : la surdité totale est le palier maximum et cela cause plus de 90 décibels de perte auditive

 

Connaissez-vous le concept de la résidence seniors ?

 

Presbyacousie : comment faire pour la diagnostiquer  ? 

Pour diagnostiquer la presbyacousie, il faut passer par un médecin spécialiste d’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL). Ce diagnostic se fait en trois étapes : 

  • il y a tout d’abord une otoscopie qui permet de vérifier si le conduit auditif et la membrane tympanique fonctionne correctement 
  • ensuite vient l’audiométrie tonale qui permet détester jusqu’à quelle fréquence vous pouvez aller en faisant travailler le côté gauche et le côté droit. 
  • et pour finir l’audiométrie vocale qui permet d’analyser si vous comprenez les mots, les syllabes et la phonétique. 

 

Comment la traiter ? 

Pour soigner la presbyacousie il n’y a pas vraiment de remède miracle. Faire appel à un médecin ORL vous permettra de recourir à une aide auditive via un appareillage prothétique.  Recourir à une aide auditive est remboursement soit par la sécurité sociale soit par votre mutuelle. Aujourd’hui c’est le seul moyen pour retrouver une audition confortable. Toutefois, porter une aide auditive peut parfois faire peur.  Pour réduire votre appréhension, notez qu’il existe plusieurs types d’appareils auditifs. Découvrez-les ci-dessous : 

Vous pouvez ainsi choisir les trois types suivants : 

  • appareils auditifs contour d’oreille de type classique : ce type d’aide auditive convient à tous les profils. L’appareil se place derrière l’oreille et est prescrit pour les pertes auditives qui sont plutôt sévères.
  • appareils auditifs micro-contour d’oreille : à la différence du contour d’oreille de type classique, celui-ci est plus discret. En effet, l’appareil micro-contour d’oreille se positionne dans le conduit auditif. Ce type d’appareils convient aux seniors ayant des pertes d’auditions plutôt légères. 
  • appareils auditifs intra-auriculaires : ce type d’appareil est le plus discret possible. L’appareil est en effet ultra-discret presque invisible. On a recours à ce type d’appareils quand la perte d’audition est légère ou moyenne. 

 

L’utilisation des appareils auditifs permet de préserver vos capacités auditives, de ralentir l’apparition de la presbyacousie et d’éviter au maximum le repli sur soi. 

Ainsi, la presbyacousie est un trouble auditive qui peut impacter votre quotidien. Pour ce faire voici nos conseils de prévention : 

  • évitez de coller votre téléphone trop proche de votre oreille 
  • lors d’un concert ou d’une représentation musicale pensez aux bouchons d’oreille
  • évitez d’être proches des personnes qui cris 

Adopter les bons gestes le plus tôt possible vous permettra ainsi de pouvoir entendre, discuter et comprendre plus facilement les personnes lors de conversions.

 

Découvrez notre guide complet gratuit pour bien choisir votre résidence senior

Pour le télécharger gratuitement, remplissez le formulaire ci-dessous :

Couverture 3d guide complet sans ombre

Vous recherchez une solution de logement accessible et 

de qualité pour senior autonome ? Les résidences seniors sont faites pour vous :
- Environnement 100% sécurisé
- Des équipements adaptés (douche, ascenseurs, ect...)
- Les appartements sont totalement indépendants...
- ... et proches du centre-ville